Maia chauvier | Poésie | chanson | musique | théâtre | interprète | auteur | slam flamenco rock

Ateliers et textes

Deux ateliers Ecriture et oralité:
A pleine voix :
 

Devenir ces griot.te.s qui tentent de transmettre et de fabriquer des histoires, bien vives face à ce qui nous arrache la voix. Cette mort que produit l’histoire contemporaine avec ses lots de camps, d’abjections, de disparu.e.s, des racismes institués, de colonisations, de victimes de guerre économique, sociale et humaine. Cette mort, qui organise nos résignations, nos maladies, nos marches funèbres à travers le siècle.

Cette parole confrontée aux impossibles, cherchant des issues, contre vents et marée, à créer des chemins possibles qui nous emmènent ailleurs, et font rupture. En quête de personnages possibles et de capacité de raconter. Paroles traçant des nouvelles forces de vie donnant une consistance au réel, à l’imaginaire et y puisant ses armes. Sans cesse acculées à devoir se réinventer pour ne pas se laisser capturer. Des outils de rassemblement, de formation et de partage. Paroles multiples, contradictoires, entendre par parole, la partie orale de tout texte écrit, qu’elle soit une écriture orale, la transmission d’une histoire, ou une écriture sur un bout de papier, sur un mur, sur un rythme ou à travers un chant. C’est à dire qu’elle puisse devenir une matière voix, une matière corps.

Il s’agira de faire connaître des singularités, de partir à la recherche de voix qui mettent l’accent là où elles l’entendent, qui pratiquent l’art de résister, de provoquer, de se soustraire, d’attaquer, de jouer ou déjouer, arpentant la vie, passeur.sseuse.s de génération en génération, sur une ou plusieurs langues, voix de passage ou d’ ancrage s’inscrivant dans des devenirs à la recherche de ressources inédites.

pour plus de détail: voir ci dessous:

http://ep.cfsasbl.be/A-pleine-voix
et
http://ep.cfsasbl.be/Fragments-d-histoires-de-femmes-Basta-Ya
 
Des femmes qui résistent à la barbarie et aux dominations.
Des femmes recelant les richesses, les histoires reléguées dans l’ombre, des histoires d’exil, des luttes invisibilisées…
Nous irons fréquenter des griottes et autrices de divers continents, fréquentant la poésie, l’oralité comme un cri ou un énorme rire. A travers l’histoire et au présent, nous visiterons des femmes poétesses, résistantes avec ou sans nom.
Des incendiaires d’ici et d’ailleurs. 
Des oubliées de l’histoire.
Des aimantes. Des soignantes.
Des voix violentées.
Des voix assassinées.
Des voix combattantes. Des voix migrantes.
Des déserteurs et des mouvements qui ont pris le maquis aux côtés des femmes, ne parlent pas à la place mais écrivent, luttent, prennent position à leurs côtés, ceux qui parient et ont le courage de la métamorphose, de questionner les rapports dans leurs écritures et leurs pratiques.
Écritures singulières ou collectives puisant dans les ressources inépuisables des écrits et des histoires orales de femmes. Écritures anti racistes, anti sexistes et anti capitalistes célébrant les résistances. 
Écritures de celles et ceux qui tentent de déconstruire des mondes non choisis et co-construire des mondes possibles », en faire une force collective poétique et bien vivante sur la scène.
Visites et inspirations d’écritures de femmes de divers continents, temps, poèmes, essais, paroles, actes, chant, musique, mouvements de luttes de femmes qui se disent féministes ou pas.
 


16 Juin 2012

 

© Maïa

Flux RSS Maïa | Flux RSS photos